Category Archives: Non classé

Comment faire roter un nouveau-né

À quelle fréquence les bébés ont-ils besoin de roter et quelle est la meilleure façon d’éliminer l’excès de gaz ? Apprenez les réponses à toutes vos questions brûlantes.

Lorsque des bulles de gaz restent coincées dans l’estomac de votre bébé, elles peuvent provoquer une sensation de satiété et d’inconfort. Le rot aide à libérer ces bulles de gaz dans l’œsophage et hors de la bouche.

Comment faire roter un nouveau-né插图

“Le gaz est de l’air qui reste emprisonné dans le système gastro-intestinal et doit être libéré”, explique Shalini Forbis, M.D., pédiatre et blogueuse Dr. Mom Squad pour l’hôpital pour enfants de Dayton dans l’Ohio.

Vous cherchez la meilleure façon de faire roter un nouveau-né ? Lisez la suite pour savoir pourquoi, quand et comment faire roter correctement un bébé.

Pourquoi les nouveau-nés ont-ils besoin de roter ?

Les bébés ont généralement besoin de roter lorsqu’ils aspirent de l’air en mangeant, ce qui les fait se sentir rassasiés trop rapidement. “Cela arrive plus souvent avec les bébés nourris au biberon, qui ont tendance à manger plus vite”, explique Erika Landau, M.D., pédiatre à New York et co-auteur du Guide essentiel de la première année de bébé.

Mais elle ajoute que les bébés peuvent également avaler un peu d’air pendant l’allaitement. Cela est particulièrement vrai si le parent a une quantité excessive de lait, une déception rapide ou si le bébé a très faim et veut manger vite.

Les gaz peuvent également être causés par la dégradation de certains aliments dans le gros intestin. Pour les bébés nourris au lait maternisé, cela pourrait être un ingrédient de leur préparation. Dans le cas des bébés allaités, les coupables peuvent inclure la nourriture que leur parent allaitant consomme et transmet par le lait maternel. Certains des auteurs de gaz les plus courants chez les bébés allaités comprennent :

Haricots et aliments riches en fibres
Légumes crucifères (comme le brocoli, le chou-fleur, le chou et le chou de Bruxelles)
Bonbons et gommes sans sucre

Quand faire roter votre bébé

L’American Academy of Pediatrics (AAP) recommande de faire roter votre bébé régulièrement, pendant et après les tétées, même s’il ne présente pas d’inconfort ou ne libère aucun gaz lorsque vous lui faites un rot. “Nous ne savons pas combien d’air pénètre dans leur petit estomac, c’est donc une bonne idée de faire roter les bébés même s’ils n’atteignent pas le stade difficile”, recommande le Dr Landau.

Vous vous demandez à quelle fréquence faire roter un nouveau-né pendant la tétée ? Essayez de l’intégrer naturellement. Si vous allaitez, par exemple, rotez avant de changer de sein. Les parents qui allaitent au biberon peuvent roter toutes les 2 à 3 onces pour les nouveau-nés jusqu’à l’âge de 6 mois environ. Faites également roter votre nouveau-né une fois qu’il a fini de se nourrir.

Même si certains bébés ont besoin de rots plus fréquemment, de nombreux parents commettent l’erreur de perturber les tétées par des tentatives de rots inutiles. Cela prolonge le temps d’alimentation, frustre un bébé affamé et augmente potentiellement la quantité d’air qu’il avale.

Comment faire roter un bébé

Il existe trois positions courantes pour roter : sur votre épaule, assis sur vos genoux ou face contre terre sur vos genoux. Choisissez celui qui est le plus confortable et le plus efficace pour faire sortir votre bébé des rots. Quelle que soit la position que vous choisissez, placez un torchon près de la bouche de votre bébé pour attraper les crachats.

Sur votre épaule

Pour la méthode des rots par-dessus l’épaule, suivez ces étapes :

Tenez-vous debout ou asseyez-vous confortablement, légèrement incliné.
Tenez votre bébé sous ses fesses pour le soutenir.
Assurez-vous qu’il est face à vous, qu’il regarde par-dessus votre épaule et que son menton repose sur un chiffon doux pour absorber les crachats d’un rot.
Tapotez ou frottez le bout des doigts de votre main libre sur les omoplates de votre bébé. Ils peuvent bouger un peu d’avant en arrière ; cela ne fera pas mal tant que votre épaule soutient sa tête.
Lorsque vous faites un rot, « tapotez doucement le dos de votre bébé pendant environ une minute », explique le Dr Forbis. “Si votre bébé est difficile et n’a pas encore roté, vous voudrez peut-être essayer de roter, puis arrêtez-vous et laissez-le s’allonger sur vos genoux pendant une minute, puis essayez de roter à nouveau.” Changer la position de votre bébé peut aider à déplacer ces bulles de gaz vers un meilleur endroit pour être libérées.

Quand arrêter de faire roter votre bébé

Il n’y a pas d’âge définitif pour arrêter de faire roter votre bébé. Mais à mesure que votre petit paquet vieillit et que son système digestif devient plus mature, les rots deviendront moins nécessaires, explique le Dr Landau.

Vous remarquerez probablement ce changement vers 4 à 6 mois, lorsque votre bébé commencera à manger des aliments solides. Cela dit, si vous remarquez toujours que votre bébé a des gaz, continuez à utiliser les rots et autres techniques de soulagement des gaz jusqu’à ce que vous sentiez qu’elles ne sont plus nécessaires.

Autres conseils pour soulager les gaz chez les bébés

Si le rot ne soulage pas l’inconfort de votre bébé, essayez d’autres positions et techniques pour faire circuler les gaz.

Utilisez une légère pression abdominale
“Les parents peuvent aider en massant le nourrisson ou en poussant les jambes d’avant en arrière lorsque le bébé est allongé sur le dos – en faisant du vélo”, suggère le Dr Landau. Laisser un bébé être sur le ventre lorsqu’il est éveillé peut également aider.

Éliminer la cause
Vous pouvez également essayer d’examiner la cause de l’excès de gaz. Par exemple, si vous allaitez, un élément de votre alimentation pourrait être à l’origine de l’inconfort de votre bébé. “Tout le monde est différent, mais l’un des responsables les plus courants des gaz sont les produits laitiers : lait, fromage, crème glacée”, explique Leigh Anne O’Connor, consultante en lactation à New York.

Façons de soulager les maux d’estomac de votre bébé

Avez-vous un bébé difficile ? Nous avons demandé aux pédiatres comment gérer les maux d’estomac des bébés causés par tout, des gaz à la constipation.

Façons de soulager les maux d’estomac de votre bébé插图

Votre bébé a mal au ventre ? Des gaz aux maladies gastro-intestinales, de nombreux facteurs peuvent perturber le ventre d’un bébé. Selon l’American Academy of Pediatrics (AAP), certaines causes de maux d’estomac chez les bébés comprennent :

Coliques
Gaz
Allergie aux protéines du lait
Constipation
Blocage intestinal
Infections
Reflux et reflux gastro-œsophagien (RGO)
La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreuses façons d’aider un bébé souffrant de maux de ventre. Lisez la suite pour découvrir 17 conseils recommandés par des experts pour apaiser les maux de ventre de bébé.

Essayez un massage pour bébé

Le système digestif de votre bébé est encore très immature, mais vous pouvez l’aider à faire avancer les choses. “Le massage des nourrissons est un moyen exceptionnel et naturel de résoudre les malaises abdominaux”, déclare Anthony M. Loizides, MD, gastro-entérologue pédiatrique à l’hôpital pour enfants de Montefiore à New York.

“Un protocole de 15 minutes de massage à pression modérée – en déplaçant la peau – utilisé plusieurs fois sur le visage, l’abdomen et les membres semble être très utile. Le massage est bénéfique chez les nourrissons qui, par ailleurs, semblent en bonne santé, sont en pleine croissance et chez lesquels le massage n’est pas contre-indiqué par le pédiatre.

Faites du vélo avec leurs jambes pour éliminer les gaz

Une autre technique externe pour les maux d’estomac de bébé consiste à essayer des exercices pour les jambes de bébé. “Les manœuvres que vous pouvez faire pour les aider à évacuer les gaz incluent plier les jambes et ramener les genoux sur le ventre, ainsi que faire du vélo sur les jambes du bébé”, explique Kim Alt, MD, pédiatre au Rockford Pediatrics à Rockford, Michigan.

Ce simple mouvement peut aider les gaz emprisonnés dans les intestins à s’échapper et, espérons-le, à soulager les maux de ventre de votre tout-petit.

Trouvez la bonne formule

Si votre bébé est nourri au lait maternisé et montre régulièrement des signes d’inconfort au ventre, vous pourriez envisager une préparation pour nourrissons facile à digérer. “Pour les bébés ayant le ventre gazeux, des selles dures ou pâteuses ou des troubles digestifs causés par le lait maternisé, il peut être utile d’essayer une préparation dont les protéines du lait sont déjà partiellement décomposées, ce qui, pour certains bébés, peut les rendre plus faciles à digérer”, suggère Amy. Lynn Stockhausen, MD, et pédiatre à la clinique pédiatrique Cook Children’s Carrollton.

Vérifiez leur loquet

Que vous allaitiez au biberon ou que vous allaitiez directement, assurez-vous que la prise du sein de votre bébé est bien serrée pour éviter toute pénétration d’air excessif. “Contactez un consultant en lactation pour ajuster le verrouillage et déterminer si le frein de langue est un problème”, recommande Janice Montague, MD, une pédiatre chez Tuxedo Pediatrics, membre de l’Allied Physicians Group à Suffern, New York.

Vérifiez également l’offre excédentaire

Avoir trop de lait maternel ou une déception excessive peut déclencher des gaz et des maux d’estomac chez les nourrissons qui allaitent, explique le Dr Montague. “Une offre excessive peut amener le bébé à suralimenter ou à avaler trop d’air, provoquant des maux de ventre.”

Lorsque vous allaitez ou tirez votre lait, assurez-vous de vider complètement un sein avant de changer de côté afin que votre bébé reçoive tout le lait postérieur qui apaise l’estomac. Une consultante en lactation peut vous aider à gérer votre approvisionnement.

Ne suralimentez pas

Les bébés se libèrent du sein lorsqu’ils ont fini d’allaiter, mais avec un biberon, cela peut être plus difficile à dire. “Le ventre de votre bébé est aussi gros que son poing, alors ne donnez-lui que de petites quantités à la fois”, explique le Dr Montague. “Je préfère qu’un bébé mange une petite quantité toutes les deux heures plutôt que de grandes quantités toutes les quatre.”

Si votre bébé crache, le Dr Loizides dit que vous devrez peut-être attendre sa prochaine séance normale avant de nourrir davantage.

Évitez les distractions pendant l’alimentation

Garder votre bébé concentré pendant les tétées peut aider à prévenir les maux d’estomac, explique le Dr Loizides. “Évitez les interruptions, les bruits soudains, les lumières vives et autres distractions, et rendez chaque repas calme, tranquille et tranquille.”

Les bébés sont plus susceptibles d’être calmes lorsqu’ils mangent s’ils n’ont pas faim. Ainsi, l’American Academy of Pediatrics (AAP) conseille de suivre les signaux de faim de votre bébé plutôt que de suivre un horaire.

Rot dans différentes positions

Si une position de rot ne suffit pas à apaiser les maux de ventre de votre bébé, essayez-en une autre. « Coucher votre bébé sur le ventre sur vos jambes et lui tapoter le dos, tenir votre bébé avec une main sur sa poitrine juste sous son cou et le pencher vers l’avant tout en étant assis, et serrer sa tête par-dessus votre épaule sont quelques options différentes. » dit le Dr Alt.

Rot à mi-chemin d’une tétée

Prendre des pauses fréquentes pour rots pendant l’alimentation peut faciliter la digestion. “Faire roter le bébé nourri au biberon au moins toutes les trois à cinq minutes, ou toutes les 2 à 3 onces, ralentira la déglutition de votre bébé et réduira la quantité d’air qu’il absorbe”, explique le Dr Loizides. “Si votre bébé allaite, faites-lui son rot lorsqu’il change de sein.”

À quoi s’attendre lors de votre première échographie pendant la grossesse

Quand a-t-on un premier aperçu du fœtus ? Voici quand vous passez votre première échographie de grossesse et ce qui se passe pendant celle-ci.

Cette première échographie pendant la grossesse peut provoquer diverses émotions. Peu importe ce que vous ressentez, vous pouvez généralement vous y attendre au cours du premier trimestre. Une première échographie permet de confirmer la grossesse, de déterminer l’âge gestationnel du fœtus et d’estimer une date d’accouchement. Mais pour d’autres, la première échographie de grossesse est le scanner anatomique, réalisé vers la 20e semaine.

À quoi s’attendre lors de votre première échographie pendant la grossesse插图

De nombreux futurs parents sont naturellement remplis de questions sur leur première échographie de grossesse. Pour commencer, une échographie est un test de diagnostic indolore que la plupart des gens subissent au moins une fois lors des soins prénatals de routine. Les ondes sonores à haute fréquence se propagent dans l’utérus, puis rebondissent sur l’embryon ou le fœtus sous forme de vibrations. Les échos sont traduits en signaux électriques projetés sous forme d’images en noir et blanc sur un moniteur. Les images montrent les tissus mous et les organes du fœtus. Une échographie de grossesse est considérée comme une procédure sûre pour vous et le fœtus.

Quand devriez-vous passer votre première échographie ?

Le moment de votre première échographie de grossesse dépendra de facteurs tels que votre âge, vos antécédents médicaux, la régularité de votre cycle et vos dernières règles (LMP), les préférences de votre fournisseur de soins de santé et les risques auxquels vous pourriez être confronté pendant la grossesse. Pour de nombreuses personnes, une première échographie est réalisée vers 8 semaines. Mais cela peut aussi être réalisé plus tard.

Un scan précoce (6 à 8 semaines)

De nombreux prestataires planifient la première échographie de leurs patientes vers 6 à 8 semaines après le début de la grossesse, ce qui peut avoir lieu lors de la première visite prénatale. D’autres n’organiseront une échographie aussi tôt que si la grossesse est considérée comme à haut risque, que ce soit en raison de l’âge, de symptômes médicaux actuels (saignements, douleurs abdominales) ou d’antécédents de fausse couche, d’anomalies congénitales ou de complications de grossesse.

À ce stade, l’embryon est minuscule et votre utérus et vos trompes de Fallope seraient plus proches de votre canal génital que de votre abdomen, donc une échographie transvaginale est plus claire. Votre prestataire recherchera généralement l’activité cardiaque, prévoira une date d’accouchement, vérifiera les multiples et la viabilité. Une échographie à ce moment-là peut également être utilisée pour dépister une grossesse extra-utérine, une maladie rare dans laquelle le fœtus se développe dans la trompe de Fallope plutôt que dans l’utérus.

L’échographie de datation (10 à 13 semaines)

Les échographies réalisées vers 10 semaines captent la croissance du bébé. Le technicien en échographie mesurera la longueur de leur corps, de la couronne à la croupe, ce qui sert de marqueur de l’âge gestationnel (et prédit mieux la date d’accouchement).

“Cela nous aide à déterminer si la taille du fœtus correspond à celle qu’il devrait avoir en fonction des dernières règles de la patiente”, explique Michele Hakakha, MD, obstétricienne-gynécologue à Beverly Hills et co-auteur de Expecting 411. “Une longueur couronne-croupe plus petite peut signaler un embryon qui ne se développe pas normalement et qui peut avoir un problème chromosomique.” Cela pourrait également signifier que votre date d’accouchement estimée en fonction de vos dernières règles menstruelles était décalée, ce qui est courant chez les personnes ayant des cycles irréguliers.

L’enquête anatomique (18 à 20 semaines)

À 20 semaines, la plupart des femmes enceintes auront déjà subi leur première échographie, mais dans certains cas, l’échographie de 20 semaines, également connue sous le nom d’analyse anatomique, est la première. Cette échographie de routine est assez complète. “Nous examinons environ 35 éléments, dont le cerveau, le cœur, les reins, les membres, le visage, le sexe et bien plus encore”, explique Jane Chueh, MD, directrice du diagnostic prénatal à l’hôpital pour enfants Lucile Packard de Stanford à Palo Alto, en Californie.

Le fœtus mesurera le diamètre et la circonférence de sa tête, la circonférence de son abdomen et la longueur de son fémur. Les échographies ne peuvent pas détecter tous les problèmes médicaux et génétiques, mais elles peuvent mettre en évidence des caractéristiques physiques évocatrices de troubles potentiels.

Échographies supplémentaires

Il existe des cas où une personne peut avoir besoin d’échographies supplémentaires, par exemple en cas de problèmes de col de l’utérus, de liquide amniotique ou d’emplacement ou de taille du placenta. Vous pourriez également avoir besoin d’échographies de croissance pour vous assurer que le fœtus reste sur sa courbe de croissance si vous êtes une personne enceinte souffrant de diabète, de prééclampsie, d’hypertension ou de problèmes de placenta ou d’utérus.

Quels sont les différents types de contractions ?

À mesure que la grossesse progresse, vous pourriez penser au travail et aux contractions. Découvrez les types de contractions, ce qu’elles ressentent et ce qu’elles signifient.

Que vous soyez actuellement enceinte ou que vous envisagiez de fonder une famille, vous avez probablement réfléchi au travail et à l’accouchement et, plus particulièrement, aux contractions.

Quels sont les différents types de contractions ?插图

Les contractions sont essentiellement le moyen utilisé par votre corps pour aider votre bébé à sortir du monde. “L’utérus entoure le bébé et lorsque les muscles utérins se contractent, cela favorise la progression du travail”, explique Bart Putterman, MD, obstétricien-gynécologue au Texas Children’s Pavilion for Women à Houston. Ces contractions utérines mettent votre bébé en position pour l’accouchement et peuvent l’aider à se déplacer dans le canal génital.

Contractions précoces

Vous pouvez commencer à ressentir un léger resserrement et un léger durcissement de votre ventre tout au long de votre grossesse ; cela signale que votre corps se prépare au travail et à l’accouchement. “L’utérus fait de l’exercice pour la grande finale”, déclare Paul du Treil, MD, directeur de la santé maternelle et infantile au Touro Infirmary de la Nouvelle-Orléans. Ces premiers élancements désorganisés sont précurseurs de la vraie affaire.

Les causes des contractions précoces comprennent l’étirement des ligaments autour de l’utérus, la déshydratation, la constipation et les douleurs causées par les gaz. En début de grossesse, ces contractions peuvent ressembler à de légères crampes menstruelles et ne sont souvent pas préoccupantes. Cependant, s’ils s’accompagnent de saignements ou de douleurs abdominales, vous devez contacter un obstétricien-gynécologue, une sage-femme ou un professionnel de la santé.

Contractions de Braxton-Hicks

À partir du deuxième trimestre, certaines femmes enceintes connaissent des contractions sporadiques « fausses » ou « pratiques » connues sous le nom de Braxton Hicks. Ils ne sont généralement pas douloureux, durent de 30 secondes à 2 minutes et surviennent de manière aléatoire, bien qu’ils puissent être déclenchés par des choses comme l’exercice ou le sexe.

Quels sont les différents types de contractions ?插图1

Les contractions de Braxton Hicks signalent que votre utérus se prépare à l’accouchement. Essayez de calmer les crampes en buvant beaucoup d’eau, en prenant un bain chaud, en vidant votre vessie et en respirant de manière rythmée. Vous devez toujours contacter un professionnel de la santé si vous ressentez des contractions de Braxton Hicks accompagnées de douleurs dans le bas du dos et/ou de pertes vaginales aqueuses ou sanglantes, ou si elles se produisent à intervalles fréquents et réguliers.

Contractions prématurées

Avant 37 semaines de grossesse, des contractions régulières (toutes les 10 minutes ou moins) peuvent signaler un travail prématuré. D’autres signes de travail prématuré comprennent :

Crampes qui ressemblent à des crampes menstruelles
Pression dans le bas-ventre
Mal au dos
Un changement notable dans les pertes vaginales
Dans cet esprit, assurez-vous de signaler toute contraction régulière, ainsi que tout symptôme inquiétant, à un professionnel de la santé. Il est possible que les contractions que vous ressentez soient déclenchées par une extension excessive, une déshydratation ou même le stress, mais il est toujours important de consulter un professionnel de la santé chaque fois que vous ressentez des contractions qui se produisent à intervalles réguliers, en particulier si elles sont accompagnées d’autres symptômes.

Contractions causées par le sexe et l’orgasme

Si vous avez une grossesse sans complication, les orgasmes, avec ou sans pénétration, n’augmentent pas le risque d’accouchement prématuré. De même, les rapports sexuels pendant la grossesse ne déclencheront probablement pas le travail, même à l’approche de la date d’accouchement, mais vous pourriez ressentir des contractions de Braxton Hicks ou même de légers saignements par la suite.

Ces contractions devraient s’atténuer au bout de quelques heures. S’ils s’accompagnent de symptômes troublants (comme des saignements, des douleurs, des pertes vaginales ou une diminution des mouvements fœtaux), contactez un fournisseur de soins de santé.

Contractions du travail

Les véritables contractions du travail peuvent commencer par un pincement occasionnel et inconfortable de l’abdomen. Ils évolueront lentement vers quelque chose de plus, comme de très fortes crampes menstruelles ou des douleurs liées aux gaz. À mesure que le travail progresse, ces contractions deviendront plus fortes, plus intenses et plus rapprochées.

Les signes de contractions du travail comprennent :

Les contractions sont fortes et surviennent à intervalles réguliers.
Vous perdez les eaux ou il y a un spectacle sanglant.
Vous ressentez une douleur au ventre qui irradie vers le bas du dos.
Le moyen le plus simple de savoir si vous avez de véritables contractions de travail est de faire un simple auto-test. Allongez-vous et placez une main sur votre utérus. Si tout votre utérus est dur pendant les crampes, il s’agit probablement d’une contraction. Si c’est dur à un endroit et mou à d’autres, il ne s’agit probablement pas de contractions : il s’agit peut-être simplement du bébé qui bouge.

Existe-t-il un âge idéal pour tomber enceinte ?

Y a-t-il vraiment un « bon moment » pour tomber enceinte ? Poursuivez votre lecture pour découvrir pourquoi devenir parent peut être formidable à tout âge.

Le meilleur moment pour tomber enceinte est lorsqu’elle est prête physiquement, émotionnellement, mentalement et financièrement – et cela varie considérablement d’une personne à l’autre. Alors que la plupart des gens sont dans la force de l’âge reproductif dans la vingtaine, cette décennie n’est pas toujours le meilleur âge pour tomber enceinte si l’on considère ces variables importantes au-delà de la fertilité. Certaines personnes ne sont tout simplement pas encore prêtes, tandis que d’autres le sont. C’est pourquoi la plupart des experts et des parents conviennent qu’il n’y a pas d’âge parfait pour tomber enceinte.

Existe-t-il un âge idéal pour tomber enceinte ?插图

Il y a tellement de choses à considérer. Plus vous êtes jeune, vous aurez probablement moins d’argent et de ressources pour vous occuper d’un enfant que lorsque vous serez plus âgé et plus avancé dans votre carrière. Mais beaucoup de gens qui attendent peuvent aussi découvrir qu’ils font partie de la génération sandwich, ce qui signifie qu’ils s’occupent simultanément de leurs enfants et de leurs parents vieillissants. Et bien sûr, il y a aussi les limitations biologiques et physiques dont on rappelle trop souvent ceux qui veulent des enfants.

Tomber enceinte avant 20 ans

Avoir des enfants à l’adolescence n’est peut-être pas un scénario idéal, mais il est indéniable que c’est à ce moment-là que votre fertilité culmine. Malheureusement, les taux de prééclampsie ont tendance à être plus élevés chez les personnes de cet âge (ils augmentent à nouveau à la fin de la trentaine et au début de la quarantaine). Les soucis financiers liés à l’éducation d’un enfant peuvent également être stressants.

À 18 ans, Phylicia I.* d’Atlanta était déjà mariée et enceinte. Avec le recul, dit-elle, elle avait l’état d’esprit d’une enfant : « J’étais extrêmement émotive et confuse quant à la façon d’être maman si jeune », se souvient-elle, plus d’une décennie plus tard. “C’est difficile d’être parent quand on a encore beaucoup de choses à faire soi-même.” Phylicia appelle ses enfants « un cadeau de Dieu », mais admet que tout aurait été plus facile si elle avait attendu quelques années jusqu’à ce qu’elle soit plus compétente et plus patiente qu’elle ne l’était lorsqu’elle était adolescente.

Tomber enceinte entre 20 et 24 ans

La plupart des personnes au début de la vingtaine sont très fertiles, avec environ 85 % de chances de tomber enceinte en un an. Les finances peuvent toutefois rester un fardeau, car de nombreuses personnes au début de la vingtaine remboursent des prêts étudiants, gagnent moins et mettent peu, voire pas du tout, dans leurs épargnes.

À 20 ans, Bianca D.* était inscrite à l’université et enceinte d’une fille. À 25 ans, elle avait un fils. La maman d’Orlando, en Floride, a eu la chance de bénéficier du soutien de ses amis et de sa famille, ce qui lui a permis d’obtenir son diplôme. Mais les transitions de sa vie ont rendu la deuxième grossesse plus difficile que la première.

“Dès ma deuxième grossesse, j’étais passée de ma carrière à temps plein dans le secteur du marketing à celle d’entrepreneur travaillant à domicile”, explique Bianca. “J’étais moins active et ma vie était plus stressante.” Cette grossesse a entraîné davantage de complications et une période de récupération plus longue, ajoute-t-elle.

Tomber enceinte entre 25 et 29 ans

Médicalement parlant, les chances de tomber enceinte à la fin de la vingtaine sont les mêmes qu’au début de la vingtaine, et les avantages et les inconvénients du mode de vie ne sont probablement pas très différents non plus.

Krystal R.*, de Miami, a décidé de tomber enceinte juste après son mariage, à 27 ans, malgré le fait que d’autres lui aient conseillé d’attendre. “Ce que les gens ne savaient pas, c’est que mon mari et moi en parlions depuis des années. C’était quelque chose que nous voulions”, dit-elle. “J’ai vraiment adoré avoir ma fille à 27 ans. Je me sentais jeune, confiante, pleine d’énergie et prête à être la meilleure maman possible.”

Madelyn M.* a eu son premier enfant à 28 ans et a vite voulu en essayer un deuxième. ” Ayant grandi dans une famille hispanique, je ressens la pression d’avoir tous mes enfants avant la mi-trentaine “, explique la maman d’Atlanta. “La société nous met tellement de pression, mais je suis d’accord sur le fait qu’avoir des enfants au milieu de la vingtaine vous permet une certaine flexibilité et ne vous donne pas le sentiment de devoir faire sortir les bébés les uns après les autres.”

Tomber enceinte entre 30 et 34 ans

“Une fois que vous atteignez la trentaine, en particulier 35 ans et au-delà, nous commençons à constater une diminution de la fertilité, mais ce n’est pas un absolu”, déclare Mary Jane Minkin, M.D., professeur clinicienne d’obstétrique, de gynécologie et de sciences de la reproduction à l’Université de Yale. “Si vous êtes encore très occupée à établir une carrière ou si vous n’avez pas trouvé le partenaire idéal, vous ne devriez pas être poussée à tomber enceinte juste pour avoir un enfant. Cependant, vous devez également prendre en compte le nombre d’enfants que vous souhaitez. “.

En termes d’avantages, tomber enceinte au début de la trentaine vous donne beaucoup de temps pour profiter de vos années de jeune adulte, explorer votre carrière et apprendre à vous connaître. C’était certainement le cas de Kelly M.* de Suffern, New York, qui a eu son premier enfant à 34 ans. Elle convient qu’il y a quelque chose à dire sur le fait d’attendre d’être plus âgé. “Je n’étais certainement pas prête pour ce type d’engagement dans la vingtaine, alors que j’avais encore tant de choses à accomplir en premier”, dit-elle.

Ce que dit la science sur les « signes » indiquant que vous avez une fille

Selon les contes de vieilles femmes, ces symptômes de grossesse peuvent signifier que vous attendez une fille. Mais peut-on leur faire confiance ? Nous avons consulté un médecin pour obtenir un avis d’expert.

Ce que dit la science sur les « signes » indiquant que vous avez une fille插图

Gardez-vous un œil sur tous les signes et symptômes de grossesse que vous ressentez pour voir s’ils vous donneront une idée du sexe de votre bébé ? Même si cela peut certainement être amusant, la plupart des experts conviennent qu’il n’y a tout simplement pas beaucoup de vérité dans la plupart des contes de vieilles femmes qui circulent. Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas essayer de deviner de toute façon !

Tu portes haut

Votre ventre repose-t-il assez haut ? Il y a une histoire de femme qui dit que cela pourrait signifier que vous portez une fille.

La vérité : le fait de porter de la drogue est en réalité plus susceptible d’être un signe avant-coureur d’indigestion que le sexe de votre bébé. Porter plus haut peut rendre les choses un peu à l’étroit, selon Kameelah Phillips, M.D., IBCLC, obstétricienne-gynécologue pour Calla Women’s Health à New York. Mais ça ne veut pas dire que tu vas avoir une fille.

Ce que dit la science sur les « signes » indiquant que vous avez une fille插图1

“Cela dépend vraiment de la position du bébé et du nombre de bébés que vous avez eu auparavant, ce qui a un impact principalement sur l’apparence de l’abdomen et de l’utérus de la mère, ainsi que sur la façon dont elle supporte le poids de la grossesse”, dit-elle.

Votre partenaire prend du poids

Si votre partenaire prend du poids en même temps que vous, ce conte de vieilles femmes dit qu’il y a de fortes chances que vous ayez une fille.

La vérité : Même si le Dr Phillips admet que la prise de poids des parents non gestationnels est une chose réelle, elle n’a vu aucune association entre cela et le sexe du bébé.

Vous avez de l’acné de grossesse

Canaliser le lycée ! Si votre peau a commencé à éclater comme un fou, vous attendez peut-être une fille. Vous avez peut-être même entendu la croyance communément partagée (et plutôt sexiste) selon laquelle « les petites filles volent votre beauté ».

La vérité : le Dr Phillips trouve également à redire à cette histoire de femmes. Des problèmes comme l’acné et la prise de poids sont souvent imputés aux filles alors qu’en fait, les deux sont courants pendant la grossesse, quel que soit le sexe de votre bébé.

Vos nausées matinales sont sévères

Une fille peut-elle provoquer des nausées matinales plus graves ? Kate Middleton et Amy Schumer, toutes deux mamans de garçons souffrant d’hyperemesis gravidarum, vous diraient probablement que la réponse est non. Néanmoins, le mythe perdure aujourd’hui.

La vérité : pas de vérité ici. En fait, une étude de 2013 a révélé que les femmes enceintes souffrant de nausées et de vomissements sont plus susceptibles de porter un homme.

Tu as envie de sucreries

Comment se passe la rime ? Du sucré, du piquant et tout ce qui est bon, voilà de quoi sont faites les petites filles. Si vos envies de grossesse correspondent à ce dicton, les contes de vieilles femmes disent que vous portez une fille, tandis que les envies salées ou salées peuvent être plus révélatrices d’un garçon.

La vérité : selon le Dr Phillips, il n’y a pas de vraie vérité dans ce mythe très populaire sur le sexe des bébés. « On dit souvent qu’avoir la dent sucrée est le signe qu’une petite fille arrive. Cela est cohérent avec de nombreuses associations culturelles avec les « douces petites filles ». Cependant, il n’y a pas de rapport direct entre le fait d’avoir une dent sucrée et le sexe du bébé. » (De plus, nous pensons que les bébés garçons sont tout aussi adorables !)

Votre urine est d’un jaune surligneur

Il existe de nombreux tests de prédiction du sexe à domicile qui prétendent vous indiquer le sexe de votre bébé en fonction de la façon dont votre urine réagit à différentes substances. Et il y a un conte de femmes qui indique qu’une urine de couleur vive signifie que vous allez accueillir une petite fille.

La vérité : « L’urine varie au cours de la journée et a beaucoup plus à voir avec l’hydratation, les infections, les vitamines et l’alimentation qu’autre chose », explique le Dr Phillips. “Il n’y a aucun rapport entre l’urine et le sexe de votre bébé.”

La science dit que vous aurez une fille si…

Nous comprenons : vous mourez d’envie de connaître le sexe de votre futur enfant. Mais mettez de côté ces contes de vieilles femmes et poursuivez votre lecture pour découvrir quelques méthodes fondées sur la science pour savoir définitivement si vous accueillerez un garçon ou une fille.

Test prénatal non invasif (NIPT)
Vers la 10e semaine de votre grossesse, il vous sera proposé un dépistage génétique complet appelé test prénatal non invasif (NIPT). Il s’agit d’un test sanguin permettant de dépister certaines maladies congénitales chez le fœtus. Le sexe de votre bébé sera inclus dans le rapport de test qui vous sera remis par votre médecin, alors assurez-vous de le lui faire savoir avant de lire le rapport si vous ne voulez pas savoir ce que vous ressentez.

Que signifie la taille de mon ventre de femme enceinte ?

À partir d’environ 20 semaines, votre fournisseur de soins de santé commencera à mesurer la taille de votre ventre de femme enceinte, depuis votre os pubien jusqu’au sommet de votre utérus (c’est-à-dire le fond d’œil) dans le cadre d’examens prénatals de routine. Cette mesure est appelée hauteur utérine et devient un indicateur important de la santé prénatale vers la moitié de la grossesse. Il peut indiquer à votre fournisseur de soins de santé si votre fœtus grandit comme prévu en fonction de l’endroit où vous en êtes dans votre grossesse.

Que signifie la taille de mon ventre de femme enceinte ?插图

Lisez la suite pour savoir ce que signifie la taille de votre ventre de femme enceinte, pourquoi c’est important et que faire si vous mesurez plus ou moins que prévu.

Que vous dit la taille du ventre de femme enceinte ?

Selon le Collège américain des obstétriciens et gynécologues (ACOG), la mesure de la hauteur utérine estime la croissance de votre fœtus et aide les prestataires de soins de santé à dépister un retard de croissance fœtale. En fait, une mesure entre 32 et 34 semaines peut être très précise pour détecter les fœtus qui ne grandissent pas comme prévu.

Cependant, certains facteurs, comme l’obésité et les fibromes utérins, peuvent interférer avec des mesures précises de la hauteur utérine. Dans ces cas, l’échographie peut être un meilleur outil de mesure et de dépistage.

Comment mesure-t-on la taille du ventre de femme enceinte ?

Il existe une formule simple pour calculer la taille attendue de votre ventre de femme enceinte à un moment donné de votre grossesse. En termes simples, votre hauteur utérine doit être de la même taille en centimètres que la durée de votre gestation, plus ou moins quelques centimètres.

Que signifie la taille de mon ventre de femme enceinte ?插图1

Alors, commencez par le nombre de semaines de grossesse, puis ajoutez deux à ce nombre et soustrayez également deux de ce nombre. Ce simple calcul vous donnera la plage dans laquelle la taille de votre ventre de femme enceinte devrait se situer. Par exemple, la mesure du ventre à 30 semaines doit être comprise entre 28 et 32 centimètres. Si vous avez 25 semaines, votre ventre doit mesurer entre 23 et 27 centimètres.

Que faire si votre ventre mesure « gros » ou « petit ? »

Le principal problème lorsque l’on mesure une taille plus grande ou plus petite que prévu est que votre bébé ne grandit pas correctement. Une hauteur utérine qui mesure « grande » ou « petite » peut suggérer que le fœtus est plus grand ou plus petit que prévu (les prestataires de soins de santé appellent ces situations « grand pour l’âge gestationnel » ou « petit pour l’âge gestationnel ») ou qu’il y a trop de fœtus. beaucoup ou pas assez de liquide amniotique (conditions connues sous le nom d’hydramnios ou d’oligoamnios).

Si la taille de votre ventre de femme enceinte ne mesure pas comme prévu, votre médecin surveillera probablement vos mesures de plus près au cours des prochaines semaines pour voir si elles s’équilibrent. Dans le cas contraire, ils peuvent ordonner des tests supplémentaires pour exclure d’autres problèmes.

Ce que la taille du ventre de femme enceinte ne signifie pas

Les amis, la famille et même de parfaits inconnus adorent commenter la taille du ventre de femme enceinte (« Wow, tu es si grosse ! Bien sûr, ce n’est qu’un bébé ? »), et les vieilles histoires de femmes enceintes ne manquent pas sur la taille et la taille du ventre. l’apparition du baby bump d’une personne signifie (Porter haut ? “Préparez-vous pour une petite fille !”).

Bien que la taille de votre ventre de femme enceinte puisse donner à votre fournisseur de soins de santé des indices importants sur la santé de votre grossesse, elle ne dira à personne combien de bébés vous portez, le sexe du bébé ou même la date à laquelle vous commencerez. travail. En fait, l’apparence de votre baby bump a plus à voir avec la forme de votre corps, la taille et la force de vos muscles abdominaux qu’autre chose.

Plus petit que prévu

Une taille de ventre de femme enceinte plus petite que prévu pourrait indiquer un retard de croissance intra-utérin (RCIU), également appelé retard de croissance fœtal. Selon la Society for Maternal-Fetal Medicine, cette complication survient dans environ 10 % des grossesses. Cela peut être dû aux éléments suivants :

Anomalies congénitales ou chromosomiques
Infections
Problèmes vasculaires
Carence nutritionnelle
Le RCIU peut entraîner des complications, comme de moins bons résultats développementaux et cognitifs. Le traitement du RCIU implique généralement une surveillance étroite du reste de votre grossesse, qui peut inclure des échographies supplémentaires, des tests de non-stress ou même un accouchement précoce.

Le corps de chacun est différent et, par extension, les ventres de femme enceinte le sont aussi. C’est le travail de votre fournisseur de soins de santé de surveiller votre grossesse, donc s’il ne s’inquiète pas de la taille de votre ventre, personne d’autre ne devrait l’être.

Quand faire passer le siège auto de votre enfant de la position dos à la route à la position face à la route

À mesure que votre bébé grandit, vous vous demandez peut-être quel est le meilleur moment pour transformer son siège auto dos à la route en siège auto dos à la route. Nous nous sommes tournés vers des experts pour en savoir plus.

Avouons-le; tout ce qui entoure les sièges d’auto peut parfois sembler déroutant. Quel type dois-je obtenir ? Un siège auto convertible est-il le plus judicieux ? Et quand puis-je faire passer mon enfant du mode dos à la route au mode dos à la route ?

Quand faire passer le siège auto de votre enfant de la position dos à la route à la position face à la route插图

Heureusement, certaines directives éprouvées peuvent aider les parents à assurer la sécurité de leur enfant dans la voiture. Le moment où vous retournez un siège auto dépend de plusieurs facteurs, notamment le poids et la taille de votre enfant, ainsi que le type de siège auto que vous choisissez. Découvrez tout ce que les parents ont besoin de savoir, directement auprès des experts et des recherches qu’ils ont étudiées.

Quand retourner le siège auto de votre bébé

Selon l’American Academy of Pediatrics, les enfants devraient voyager dans un siège dos à la route aussi longtemps que possible, en particulier jusqu’à ce qu’ils atteignent le poids ou la taille la plus élevée autorisée par leur modèle de siège d’auto, qui varie selon le fabricant. Il n’y a pas de limite d’âge pour retourner un siège d’auto ; c’est basé sur la taille et le poids.

Ben Hoffman, M.D., FAAP, président du Conseil de l’American Academy of Pediatrics sur la prévention des blessures, de la violence et des empoisonnements et instructeur certifié de technicien en sécurité des enfants passagers, est d’accord avec cette recommandation. “Notre conseil est de rester dos à la route le plus longtemps possible… jusqu’à ce que le siège vous dise que vous devez vous retourner”, dit-il.

Quand faire passer le siège auto de votre enfant de la position dos à la route à la position face à la route插图1

La bonne nouvelle est qu’en raison des recommandations mises à jour visant à garder les enfants dos à la route le plus longtemps possible, de nombreux fabricants de sièges d’auto proposent des options de position allongée dos à la route qui assureront le confort et la sécurité de votre enfant. Certains sièges auto convertibles permettent par exemple à vos enfants de rester dos à la route jusqu’à 2 ans ou plus.

Pourquoi votre enfant devrait rouler dos à la route le plus longtemps possible

Pour comprendre pourquoi il ne faut pas retourner trop tôt le siège auto dos à la route de votre enfant, il faut d’abord savoir ce qui se passe en cas d’accident. Si une voiture s’écrase à environ 30 mph (une vitesse relativement faible), elle peut projeter un enfant de 10 livres avec une force d’environ 450 livres d’élan, explique le Dr Hoffman. À titre de comparaison, cela représente environ 40 % d’élan en plus que si vous laissiez tomber une boule de bowling de 10 livres par la fenêtre du troisième étage.

« Toute cette force doit aller quelque part, et nous devons nous assurer que cette force est gérée de manière à protéger la personne », explique le Dr Hoffman. “L’un des moyens les plus importants par lesquels les sièges d’auto contribuent à protéger les enfants est qu’ils répartissent cette force sur la plus grande surface possible. Si vous pensez à ce qui se passe dans un siège orienté vers l’arrière en cas d’accident, l’enfant est poussé dans le siège. , et toute la force de l’accident se propage de la tête aux pieds.

Types de sièges d’auto orientés vers l’arrière

Vous vous demandez quel est le meilleur moment pour retourner le siège auto de votre enfant en position face à la route ? Cela dépend du siège auto que vous achetez. Chaque fabricant est responsable de déterminer les limites de poids et de longueur de leurs sièges, qui indiquent si votre enfant doit être dos à la route ou face à la route. (Les directives ne sont pas basées sur l’âge.)

Ces limites de poids et de longueur varient également selon le type de siège dos à la route que les parents achètent. Le Dr Hoffman explique qu’il existe deux types de sièges d’auto pouvant être orientés vers l’arrière : les sièges dos à la route uniquement et les sièges convertibles. En matière de sécurité, les deux types de sièges d’auto offrent la même protection, explique le Dr Hoffman, mais chacun offre des commodités différentes.

Sièges dos à la route uniquement

Les sièges d’auto orientés vers l’arrière uniquement, également parfois appelés sièges d’auto pour bébé, ont tendance à avoir un poids maximum d’environ 30 livres et une longueur maximale d’environ 30 pouces, explique le Dr Hoffman. Ils ont tendance à être populaires auprès des parents car ils peuvent être détachés de la base du siège auto et rapidement réattachés à la base de la poussette, ce qui facilite grandement le transport de votre bébé dans et hors de la voiture.

Le mauvais côté? Votre bébé deviendra rapidement trop grand pour son siège d’auto pour bébé et vous devrez en acheter un autre une fois qu’il aura atteint les limites de poids ou de taille. Heureusement, il existe des programmes dans les 50 États permettant aux parents éligibles de recevoir un nouveau siège d’auto sûr et gratuit. Vous pouvez contacter votre hôpital local ou votre programme WIC pour en savoir plus.

J’ai bu du lait riche en lipase : voici ce que cela signifie

Après que le bébé de cette mère ait refusé de manger, elle a appris que son lait maternel contenait un excès de lipase. Les experts expliquent ce que c’est et ce qui peut être fait.

Lorsque ma fille avait quelques mois, mon congé de maternité a pris fin et j’ai dû retourner aux assemblées de combat du week-end avec mon unité de la Réserve de l’Armée. Comme j’allaisais encore, j’ai consciencieusement tiré mon lait pendant des semaines avant ma date de retour et j’ai congelé des dizaines d’onces de lait pour que mon mari puisse lui donner pendant mon absence.

J’ai bu du lait riche en lipase : voici ce que cela signifie插图

Lors de mon premier matin de retour à l’exercice, j’ai reçu un texto environ deux heures plus tard : « Elle ne prendra pas la bouteille. »

Mon cœur s’est brisé et j’ai immédiatement commencé à paniquer : et si elle ne voulait pas manger pendant mon absence ?

Le rejet du biberon peut être une expérience incroyablement frustrante et décourageante pour les parents qui doivent être séparés de leur bébé pour une raison ou une durée quelconque. Nous voulons tous avoir l’assurance de savoir que nos enfants seront pris en charge en notre absence, et lorsqu’un bébé allaité ne veut pas prendre le biberon, cela peut susciter une inquiétude intense. Cela s’est rapidement transformé en exaspération lorsque, malgré nos efforts, ma fille a refusé de boire le lait réchauffé. Elle buvait une gorgée, reculait de dégoût, puis détournait la tête.

Qu’est-ce que le lait riche en lipases ?

“La lipase est une enzyme normalement présente dans le lait maternel. Elle aide à maintenir la graisse mélangée à la partie lactosérum du lait et maintient les globules gras petits et plus digestibles”, explique Lilly Lan Chang, M.D., MS, FAAP, néonatologiste. au Johns Hopkins All Children’s Maternal, Fetal & Neonatal Institute. “En décomposant la matière grasse du lait, les vitamines liposolubles sont plus disponibles pour le nourrisson.”

Lorsqu’une personne a un excès de lipase, explique le Dr Chang, « la matière grasse du lait commence à se décomposer plus tôt/plus rapidement après l’expression ».

J’ai bu du lait riche en lipase : voici ce que cela signifie插图1

Bien que le processus lipase soit normal, à des niveaux élevés, il peut provoquer un arrière-goût métallique ou savonneux, exactement comme ce que j’avais détecté, et rendre le lait peu attrayant. Le changement de goût peut se produire en quelques heures ou quelques jours.

Le lait riche en lipase est-il dangereux pour votre bébé ?

Le Dr Chang souligne que même si un excès de lipase peut modifier le goût du lait, il ne le rend pas nocif pour le bébé.

En fait, cela pourrait même avoir des effets bénéfiques sur votre lait. “Il protège en fait contre les micro-organismes et empêche le lait de se gâter”, déclare Stephanie Nelson, BSN, RN, IBCLC, CCRN-NICU et copropriétaire de Success Lactation Specialists, LLC, une entreprise de consultants en lactation basée dans le Wisconsin.

Quelles sont les causes d’un taux élevé de lipase ?

Bien que certains professionnels de la santé conviennent que l’on ne parle pas assez d’un taux élevé de lipase, il est difficile de dire combien de personnes en souffrent, et on ne sait pas pourquoi certaines le font et d’autres non. Mais « une fois que le lait est affecté par la lipase, il n’y a aucun moyen de le traiter », explique le Dr Chang.

Nelson dit qu’elle voit fréquemment des clients ayant un taux élevé de lipase et que les niveaux peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre et même d’une grossesse à l’autre, ce qui était également mon cas.

Pour autant que je sache, je n’ai pas eu d’excès de lipase avec mon premier bébé (ou cela ne l’a tout simplement jamais dérangé), mais j’en ai eu avec mon deuxième. J’ai également découvert après avoir expérimenté un peu que mon lait commencerait à avoir un goût savonneux après une seule réfrigération. Comme le suggère Nelson, certaines personnes n’ont ce problème que lorsqu’elles congèlent leur lait. « Nous recevons des appels de clients concernant le refus du lait préalablement congelé uniquement, et c’est souvent la raison », dit-elle. Mais d’autres, comme moi, ne peuvent même pas le conserver au réfrigérateur.

Que faire si vous avez du lait riche en lipase

« Si le lait ne dérange pas le bébé, la famille n’a rien à faire », explique Nelson. En d’autres termes, votre bébé peut le boire en toute sécurité, quel que soit son goût ou son odeur de savon.

Mais si votre bébé fait partie des enfants difficiles qui rejettent carrément le lait ? Vous pouvez commencer par masquer le goût en ajoutant quelques gouttes d’extrait de vanille sans alcool au lait, ou en mélangeant le lait décongelé avec du lait fraîchement tiré. Gardez à l’esprit que les Centers for Disease Control and Prevention vous conseille de refroidir le lait fraîchement exprimé avant de le mélanger.

Si cela ne fonctionne pas, Nelson dit qu’il existe d’autres moyens d’aider. “Tout d’abord, vous pouvez congeler votre lait immédiatement après qu’il ait été exprimé/pompé, ce qui contribue à diminuer l’activité lipase”, explique-t-elle. “L’inconvénient est que vous devrez le congeler immédiatement aussi froid que possible dans votre congélateur, et toutes les surgélations domestiques n’ont pas cette capacité.”

Une autre option consiste à chauffer le lait, car la lipase est inactivée à haute température. «Vous pouvez ébouillanter votre lait sur la cuisinière dans une casserole avant de le congeler pour arrêter l’activité lipase», explique Nelson. Vous pouvez le faire en chauffant le lait à environ 144,5 degrés Fahrenheit pendant environ une minute, ou à 163 degrés Fahrenheit pendant environ 15 secondes (un thermostat est recommandé), puis en le refroidissant immédiatement et en le conservant au congélateur.

Des moyens naturels pour produire plus de lait maternel

Vous ne savez pas si vous produisez suffisamment de lait pour nourrir votre bébé ? Essayez ces remèdes maison pour augmenter naturellement votre production de lait maternel.

L’allaitement maternel ou l’allaitement maternel offre de nombreux avantages pour vous et votre bébé, mais cela ne vient pas toujours naturellement. Certains parents craignent de ne pas produire suffisamment de lait maternel pour nourrir leur petit. Après tout, il n’est pas facile de suivre votre production de lait et la consommation de votre bébé.

Des moyens naturels pour produire plus de lait maternel插图

Si votre enfant grandit, dort, mange et a besoin de changer ses couches régulièrement, alors vous produisez probablement suffisamment de lait. Mais parfois, votre approvisionnement pourrait vraiment avoir besoin d’un coup de pouce, surtout si vous espérez pomper du lait supplémentaire pour le stockage, ou si vous voulez vous assurer que votre approvisionnement suit le rythme des besoins en pleine croissance de votre bébé.

Dans des situations comme celle-ci, il existe plusieurs façons de produire plus de lait maternel. Continuez à lire pour en savoir plus sur 12 remèdes maison et solutions naturelles.

Produisez-vous suffisamment de lait maternel ?

Pour commencer, il est utile de savoir si votre production de lait maternel pourrait être augmentée. Votre corps produira probablement suffisamment de lait pour répondre aux besoins nutritionnels de votre bébé. Voici plusieurs signes indiquant que vous produisez effectivement suffisamment de lait maternel :

Votre bébé avale pendant les tétées

Ils semblent rassasiés, fatigués ou satisfaits lorsqu’ils ont fini de se nourrir
Ils fabriquent régulièrement des couches mouillées et sales
Votre bébé grandit et prend un poids santé

Des moyens naturels pour produire plus de lait maternel插图1

Les pleurs et l’agitation après la tétée ne sont généralement pas liés à la faim, alors ne vous inquiétez pas de la production de lait dans ces cas-là. Essayez plutôt de trouver la cause sous-jacente, qui pourrait être une poussée dentaire, des gaz ou d’autres problèmes de santé.
Gardez également à l’esprit que le pédiatre de votre bébé vérifiera sa croissance à chaque contrôle. Si vous avez des inquiétudes concernant une faible production de lait maternel, n’hésitez pas à demander de l’aide et à discuter de vos options.

Adoptez une alimentation nutritive

Suivre un régime alimentaire sain, comme un régime anti-inflammatoire ou un régime méditerranéen, peut garantir une alimentation adéquate. Choisissez des repas riches en fruits et légumes, en grains entiers comme le riz brun, en aliments riches en oméga-3 comme le saumon et les graines de lin et en protéines végétales.

La plupart des personnes qui allaitent visent environ 2 000 à 2 800 calories par jour, mais votre professionnel de la santé peut vous donner des conseils plus précis, car vos besoins caloriques spécifiques varient en fonction de votre taille, de votre poids, de votre métabolisme et de votre activité physique.

Boire beaucoup d’eau

Votre corps ne peut pas produire plus de lait maternel si vous êtes déshydratée. De plus, vous avez besoin de plus d’eau que vous ne le pensez probablement lorsque vous allaitez. Les personnes qui allaitent devraient boire huit tasses d’eau supplémentaires par jour, en plus des huit verres de 8 onces recommandés par jour pour les adultes.

Une façon de vous assurer de boire suffisamment de liquide est de boire un verre d’eau à chaque repas et séance d’allaitement. De même, vous pouvez essayer de manger des aliments qui contiennent beaucoup d’eau comme la pastèque, les concombres et les baies pour vous aider à rester hydraté.

Dormir autant que possible

Bénéficiez d’un sommeil réparateur aussi souvent que possible et faites une sieste pendant la journée lorsque bébé dort. (Ce dicton selon lequel dormir quand le bébé dort n’est pas qu’un conte de vieilles femmes !) Se reposer suffisamment aide votre corps à se remettre de la grossesse et de l’accouchement et l’incite à produire plus de lait maternel. Pendant ce temps, le manque de sommeil peut avoir un impact négatif sur votre production de lait, il est donc important de donner la priorité au sommeil autant que possible.

Trouver des moyens de moins stresser

Apprendre à allaiter peut être difficile, et il est compréhensible de se sentir stressé par la production de lait maternel. Mais le stress chronique peut avoir un impact sur votre production de lait, en particulier lorsque de nombreux processus corporels rivalisent pour des ressources limitées.6 Pratiquez régulièrement des techniques et des activités saines de réduction du stress, comme le travail sur la respiration, le yoga, les exercices légers, les discussions avec des amis, l’auto-apprentissage. soins et détente. Soyez également patient avec vous-même pendant que vous travaillez à augmenter votre production de lait maternel.

Déléguez ce que vous pouvez

N’hésitez pas à abandonner les tâches ménagères. Prendre soin de votre bébé et de vous-même, y compris prendre du temps pour des activités apaisantes, est plus important que de savoir si la vaisselle ou la lessive est faite. Vous pouvez également demander de l’aide pour les tâches ménagères à vos amis, à votre famille ou aux services de nettoyage. Commander des plats à emporter à l’occasion peut également vous aider à économiser de l’énergie. La recherche montre que lorsque les parents qui allaitent ne disposent pas d’un système de soutien, leur succès en matière d’allaitement diminue.

Allaiter souvent

L’allaitement maternel fonctionne selon un système d’offre et de demande. Qu’est-ce que cela signifie? Plus votre bébé prend le sein souvent et longtemps, plus vous produirez de lait. Si vous avez du mal à vous sentir à l’aise ou à trouver un poste qui vous convient, une consultante en lactation peut vous enseigner les techniques appropriées.

Vous devez également prévoir de nourrir votre bébé de manière assez constante, surtout au cours des premières semaines.